CART 0

     Les notices des produits Slack Inov':

                               Notice d'utilisation Slackibloc

                               Notice d'utilisation Slackibloc Jump

                               Notice d'utilisation Slackimoufle

                               Notice d'utilisation Mouflage Evolution

                               Notice d'utilisation Slackisûr

                               Notice d'utilisation Poulie Plate

                               Notice d'utilisation Mini Double


     Tutoriels vidéo:

                               Mouflage Evolution

                               Slackimoufle

 Tests en laboratoire:
                        Rapport de test ENSA


Articles techniques divers :

                         Fatigue mécanique et Slackline


Informations générales concernant les produits :

•    Matériau utilisé :
       Toutes les pièces soumises à des contraintes cycliques (jumpline) importantes sont en acier. Cela pour la même raison qu’il est conseillé d’utiliser des connecteurs acier plutôt que des pièces en alliages d’aluminium : l’acier supporte mieux la fatigue mécanique que les alliages type zicral. Nous utilisons l'aluminium uniquement pour des pièces soumises à des faibles contraintes ou n'étant pas sollicités en fatigue sous des pics de tension importants. Vous ne verrez donc pas de bloqueur de sangle pour jumpline en aluminium chez Slack Inov'.

•    Résistance de rupture, charge de travail, coefficient de sécurité :

       Il n’existe actuellement pas de norme régissant le matériel de slackline et beaucoup se mélangent les pinceaux devant toutes ces informations...

-La charge de rupture  correspond à la charge minimale à partir de laquelle le produit en question risque de céder

-La charge de travail (WLL ou CMU) correspond à la charge de rupture, minorée d’un coefficient de sécurité. Ce coefficient est normé à 5 pour les produits de levage (par exemple une manille WLL 1T aura une charge de rupture de 5T). Attention ! Dans le cas du matériel de slack il n’y a aucune norme, ni aucun coefficient imposé. Selon les fabricants, le facteur de sécurité annoncé varie de 2 à 7. Un vendeur pourait très bien annoncer une charge de travail égale à la charge de rupture...

       Pour mes produits, j’ai fait le choix de ne parler qu’en termes de charge de rupture afin de standardiser les notations. Bien que le slackline n’y soit pas assujetti, les normes actuellement en vigueur pour les E.P.I (Equipements de protection individuelle, normes EN 362  et EN 12275 par exemple) imposent ce fonctionnement. Communiquer en terme de résistance de rupture représente donc pour moi un gage de sérieux et de transparence.

      Sur certains produits, une charge de travail est quand même précisée. Il s'agit alors de produits succeptibles de travailler en fatigue au delà de cette charge de travail ou de produits devenant inutilisables bien avant leur chrge de rupture (ex: le frein STAUP ne casse pas mais se met à glisser au delà de sa charge de travail)


       Les valeurs indiquées pour mes produits sont donc à considérer de la même manière que celles de vos mousquetons, plaquettes de relais, descendeurs, baudriers et autres équipements sportifs.